Quels sont les principaux indicateurs de souffrance au travail ?

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine d’une souffrance profonde au travail. En effet, cela peut être en rapport avec la vie personnelle, sociale ou professionnelle du salarié.

Les principales sources de stress au travail

Le stress est l’un des principaux indicateurs de souffrance au travail le plus connu actuellement. En effet, lorsqu’il est question de risques psychosociaux au travail, le mot pression est souvent évoqué. Il s’agit des exigences liées au travail qui font partie des sources de stress et de souffrance fréquemment constatés dans les entreprises. Bien évidemment, plus d’un quart des salariés subissent actuellement des pressions de la part de leurs employeurs concernant la quantité du travail. D’autre part, le manque de manœuvre et d’autonomie au travail est également un facteur de souffrance. Un stress qui est souvent provoqué par l’insuffisance de temps libre et la quantité de travail effectué par le salarié. En outre, ne pas pouvoir développer ou ne pas pouvoir utiliser ses compétences peut également être un facteur de stress. C’est une source de nombreux troubles psychologiques qui entraîne une sensation de mal-être au travail.

Les indicateurs de souffrance classiques

Le turn-over fait est aussi considéré comme l’un des indicateurs de souffrance au travail. En effet, ce phénomène est actuellement très souvent constaté au sein des entreprises. En général, le turn-over dans l’entreprise est généralement provoqué par la mauvaise condition au travail, le stress, le climat social, l’envie de trouver un emploi beaucoup plus rémunéré, etc. Ce sont les cas les plus connus incitant les salariés à abandonner leur poste. D’autre part, l’absence prolongée de l’employé est également un des indicateurs de souffrance au travail. Dans la plupart des cas, l’absentéisme est dû par la démotivation du salarié. Il se peut également que cela soit causé par une rémunération insuffisante.

Ce que vous devez savoir

Tout d’abord, sachez que la prévention de la souffrance au travail est une tâche qui revient à l’employeur uniquement. C’est donc l’employeur qui doit être chargé de la sécurité et des obligations concernant la santé des salariés qu’elle soit mentale ou physique. D’après la loi, c’est à l’obligation du gérant ou de l’employeur de trouver des solutions nécessaires pour assurer la protection des employés afin d’éviter les éventuels accidents qui peuvent être de graves sources de souffrance au travail. En effet, l’employeur est donc responsable de toutes les mesures utiles pour prévenir les problèmes de violence, de stress, de harcèlement sexuel et moral au travail. À cet effet, que l’employeur a commis des fautes ou non. Lui est lui seul est la responsable du salarié.

Stress au travail : comment se manifeste-t-il?
Qu’est ce qu’un événement traumatique en milieu professionnel ?