Souffrance psychologique ou physique au travail : qui consulter ?

Allez au travail est indispensable dans la vie de tout le monde. C’est exact, il faut travailler pour subvenir aux besoins quotidiens. Cependant, beaucoup de personnes se retrouvent avec des souffrances liées à leur travail. A travers les lignes suivantes, découvrez comment se manifeste cette souffrance au travail et qui consulter pour les résoudre.

Qui consulter en cas de souffrance au travail ?

Dans le cas d’une souffrance physique, il est préférable de consulter un médecin traitant. Cela inclue tout problème corporel provoqué par les activités quotidiennes au travail. Pour ce qui est des souffrances psychologiques, un psychologue est ce qu’il faut. Cela concerne notamment le stress et tout soucis liés au mental du patient. Le psychologue apportera son soutien au travailleur.

Toutefois, l’employé peut se protéger des éventuelles souffrances au travail grâce au dispositif prévention des risques professionnel. Ce dernier couvrira la santé et sécurité de l’individu au travail. Cela inclue aussi la maltraitance ou le harcèlement de la part de l’employeur. Dans un tel cas, le dispositif couvrira juridiquement l’employé, s’il le faut. Pour en savoir plus sur la Prévention des risques professionnels, suivez la démarche pédagogique interactive et conviviale de idprevention.com.

Quelles sont les types de souffrances au travail ?

Avant tout, il faut préciser qu’il existe deux types de souffrances au travail : la souffrance psychologique et la souffrance physique. Cette dernière dépend entièrement de l’activité de l’individu concerné. Prenons l’exemple d’un opérateur informatique, celui-ci reste cloué devant un ordinateur toute la journée. Celui-ci est affecté par la sédentarité dans un tel cas. L’employé pourrait faire face donc aux problèmes sanitaires liés à la sédentarité, tels que la faiblesse musculaire, l’obésité ou encore des soucis oculaires.

Quand aux souffrances psychologiques, celles-ci en résultent de la monotonie dans l’espace de travail ou de l’emploie lui-même. Il s’agit aussi parfois de frustration professionnelle, c’est-à-dire, l’employé n’apprécie pas son poste. Il arrive également que c’est dû à un harcèlement ou maltraitance de la part de son employeur. Cela provoque le stress, une migraine récurrente, voire des perturbations mentales chez l’individu atteint.

Comment éviter les souffrances au travail ?

La sécurité au travail dépend de soi-même parfois. Effectivement, il faut se couvrir de dispositifs tel que la Prévention des risques professionnels, mais toutefois, il est toujours possible d’essayer d’éviter que cela arrive. Entre autres, l’employé peut apprendre à gérer son stress ou apprécier son travail. Pour éviter les souffrances physiques, la société se doit d’organiser des activités extraprofessionnelles, dont des sorties ou du sport. Aussi, l’employé peut également entamer une bonne relation avec son employeur pour éviter des éventuels litiges.

Stress au travail : comment se manifeste-t-il?
Quels sont les principaux indicateurs de souffrance au travail ?